Catégorie dans Conseils & Préparatifs

Guide pour bien organiser un road trip

Le road trip est la nouvelle tendance en matière de voyage. L’idée est de traverser des milliers de kilomètres en voiture et de faire des escales le long des routes. Lors d’un road trip, le trajet fait partie intégrante du voyage. Le but est de contempler les différents paysages qui se succèdent les uns aux autres. Pour un road trip réussi, une organisation minutieuse s’impose. Il faut dire que le voyage dure plusieurs jours, voire des semaines. Un voyage mal organisé risque donc de virer au cauchemar. Voici tous nos conseils à ce sujet.

Emportez toutes les affaires nécessaires lors de l’escapade

Un voyage en road trip s’écarte des séjours confortables dans les hôtels de luxe. Votre voiture sera votre nouvelle maison durant plusieurs jours. Il est donc impératif d’emporter les affaires dont vous avez besoin : vêtements, couverture, sacs de couchage, trousse de toilette bien garnie, tente, bâche… Pensez également à apporter du matériel pour cuisiner et pour manger (bidons d’eau, réchaud, ustensiles, casseroles, etc.). En effet, lors d’un road trip, il est coutume de s’arrêter dans un endroit reculé où il n’y a aucun hébergement autour.

La chose la plus importante à mettre dans votre valise est le kit de premiers secours ainsi que les médicaments prescrits par votre médecin. En effet, le road trip est avant tout un voyage placé sous le signe de l’aventure. Or, personne n’est à l’abri d’un accident. La prudence et la vigilance sont donc de mise. Pensez à faire contrôler votre voiture à chaque étape du voyage pour minimiser les risques d’accident.

Préparez votre itinéraire avec minutie

Un road trip réussi repose sur un itinéraire bien planifié. Sur ce point, pensez à faire des recherches pour connaître les sites incontournables et les merveilles cachées dans telle ou telle région. En optant pour l’improvisation, vous risquerez de passer à côté. Un road trip peut également être organisé autour d’un thème précis : faune et flore, gastronomie et viticulture, la maison des stars, les spots à sensations fortes… En fonction de votre centre d’intérêt, vous pourrez planifier le parcours idéal.

Au moment du départ, certains voyageurs voient les choses un peu trop grandes. Par exemple, un road trip de plusieurs mois où il faut faire des centaines de kilomètres par jour. Assurez-vous que vous pourrez tenir ce rythme lors du voyage. En effet, rouler sur la route pendant de longues périodes peut devenir ennuyant surtout pour les plus enfants. D’ailleurs, ce type de voyage nécessite un budget conséquent. Pour réduire le coût de l’escapade, vous pouvez opter pour le covoiturage. L’idéal pour voyager plus tout en maîtrisant le budget.

Réservez à l’avance l’hébergement, les sites à visiter, etc.

Dormir dans la voiture durant plusieurs jours est parfois usant. Si vous avez le budget, vous pouvez louer une chambre dans tel ou tel hébergement. L’idéal est de réserver à l’avance pour éviter la déception. De même s’agissant des sites touristiques à visiter.

 

Procédez au contrôle technique de la voiture avant le départ

Il est impératif de faire contrôler la voiture avant et durant le trajet. Informez votre garagiste de votre voyage afin qu’il puisse vérifier plus en détail les éléments essentiels : freins, pneus, moteurs, huiles, batterie, etc. Ce contrôle technique vous permettra de rouler en toute sécurité. Vous éviterez également des pannes récurrentes qui peuvent vraiment gâcher votre escapade de rêve.

Le Centre de l’Auto Fernand Leblanc est situé à Victoriaville. Ce garage est à votre service pour tout ce qui concerne la mécanique générale : réparation, entretien, alignement auto, vente et pose de pneus, réparation air climatisé auto, etc. Des mécaniciens chevronnés prennent en charge ces diverses opérations. Vous pouvez ainsi partir en road trip à bord d’une voiture plus sécuritaire.

Vous envisagez de partir en vacances prochainement ? Laissez de côté les séjours tout-compris dans les hôtels de luxe et partez à l’aventure durant un road trip.

Comment avoir son billet d’avion ?

Le billet d’avion est l’équivalent d’un frais de transport autorisant à un passager de voyager à bord d’un avion. Cet article vous résume les moyens possibles pour acheter vos billets.


1 – Achetez directement le billet auprès de la compagnie

C’est la première option la plus pratique et la plus sure pour acheter votre billet d’avion. D’un coté, vous économiserez plus de l’argent en l’achetant vous-même. De l’autre coté, il y a moins de chance qu’on vous arnaque.

2 – Achetez à l’aéroport

Il est possible d’acheter vos billets d’avion à l’aéroport. Cette option est choisie en cas d’urgence. C’est le cas quand vous devez changer de vol à la dernière minute. Beaucoup d’usagers préfèrent acheter leur billet à l’aéroport quelques minutes avant le décollage. La raison est qu’ils attendent la réduction du prix des billets pour en profiter. Cela peut arriver jusqu’à 80 %. En voilà une bonne idée pour économiser de l’argent aux prochains voyages. Si vous voulez tenter l’expérience, c’est à travers les comptoirs de vente que vous pouvez recommander le vôtre. Presque toutes les grandes compagnies en disposent dans les aéroports.


3 – Réservez en ligne

– Sur les plateformes des compagnies aériennes

Heureusement que nous avons cette option pour nous libérer du déplacement. À partir de nos smartphones et de nos ordinateurs, nous avons l’occasion de réserver à distance nos billets d’avion. Il suffit de quelques clics pour obtenir nos billets d’avion. Presque la totalité des compagnies aériennes offrent leurs services en ligne aujourd’hui. Des plateformes ont été créées dans le but de réduire la lourdeur administrative imposée aux usagers.

– Sur Google Flight Search

Google Flight Search va chercher à votre place les vols possibles pour la même destination. Vous n’aurez plus besoin d’aller de site en site pour comparer le prix. Ainsi, vous pouvez économiser plus pour le voyage tout en réservant votre vol au moment opportun. Si vous ne savez pas encore où aller, trouvez l’inspiration à partir des propositions des Google flight earth.

4 – Sollicitez le service d’une agence de voyage

Quoique Internet soit là pour tout vos besoins, demander l’avis d’un conseiller en voyage est plus que nécessaire. D’une part, vous pouvez communiquer en toute liberté et poser vos questions. Et de l’autre part, vous auriez l’occasion de négocier pour votre intérêt. Autrement, l’expérience et la connaissance du conseiller vous facilitent la tâche. Il vous suffit juste de faire des recherches avant d’engager une agence. Choisissez celle qui est réputée pour ses services à partir des commentaires sur les blogs.

Question protection, le FICAV (Fonds d’indemnisation des clients des conseillers en voyages) est là pour vous indemniser.

Comment bien organiser son voyage ?

« Zut !!! j’ai oublié mon passeport sur la table ».

Et oui, ça nous arrive à tous d’oublier quelque chose à la maison quand on part en voyage. C’est peine perdue d’y retourner parce que vous ne pouvez pas retarder le vol. Comment éviter que ça ne vous retombe encore une fois ? Cet article vous renseignera sur ce qu’il faut mettre en premier à l’intérieur de votre valise.


Pour les paperasses et les formalités

« Vos papiers s’il vous plaît ! ». Vous en avez presque marre d’entendre la même formule toutes les 10 minutes. Où que vous alliez, vous n’êtes pas à l’abri des formalités administratives. C’est la raison pour laquelle vos papiers doivent être votre première préoccupation en matière d’organisation. Assurez-vous un ou deux mois à l’avance de leur validité. Cela vous évitera de vous faire engueuler par les agents au moment de la fouille. Nous vous avons listé les pièces indispensables à réviser et à ne pas oublier avant votre départ. À vous d’en rajouter s’il en manque.

La C.I.N

Elle constitue la première pièce justificative de votre identité et de votre nationalité. Sa possession est obligatoire pour tout citoyen qui a atteint l’âge légale suivant la législation du pays d’appartenance. En effet, sans elle, vous passeriez comme un inconnu, un étranger, ou même un clandestin une fois arrivé dans le pays d’accueil. Autrement, vous êtes privé de vos droits et prérogatives en tant que citoyen (services administratifs, soins médicaux, aide gouvernemental…).

Munissez-vous de votre CIN n’importe où et n’importe quand, non seulement, quand vous voyagez. Mettez-la dans votre portefeuille. Comme ça vous ne risquerez pas de la perdre.


Le passeport

En gros, c’est ce qui nous permet de passer d’un port à un autre. Comme la carte nationale d’identité, le passeport constitue aussi une pièce d’identité qui justifie notre possibilité à nous déplacer dans tel ou tel pays. La différence, c’est que ce dernier contient des informations plus détaillées sur notre identité. À part les informations de base (noms, prénoms, date et lieu de naissance, etc.), certaines informations sur les caractéristiques physiques (taille, couleur des yeux) sont recommandées. L’autre différence se situe au niveau de la forme parce que le passeport constitue un livret. C’est après la reforme au niveau des services administratives qu’on y intègre un système biométrique. En principe, il est délivré par l’État d’appartenance aux citoyens qui veulent se déplacer à l’étranger. Ainsi, vous devez en procurer si vous n’en avez pas encore. Songez à le renouveler si la période de validité est expirée.

Une fois votre passeport formel, faites en sorte qu’il soit le premier intégré dans votre valise. Le plus sûr, c’est dans votre porte-ordinateur ou dans un petit sac qui ne s’éloigne pas de vous. Vous pouvez le mettre dans votre poche, mais le risque de le perdre est élevé.

Un visa

Document connexe au passeport, le visa constitue une pièce justificative de l’autorisation de séjourner dans le pays d’accueil. Il justifie le motif de votre déplacement (tourisme, étude, travail, etc.). Délivré sous forme de tampon ou de vignette, le visa est en principe obligatoire pour chaque voyage à l’étranger. Payant ou pas, cela dépend du pays d’accueil. Si vous allez au Japon ou à Hong Kong, on vous l’offre gratuitement.
Pour éviter la précipitation avant le départ, recommandez à l’avance votre visa auprès de l’Ambassade du pays concerné. Vous pouvez aussi l’obtenir une fois arrivé à l’aéroport. Assurez-vous juste que les pièces à fournir sont complètes (passeport, billets de retour, photo d’identité, etc.).

Pour vos besoins personnels

À part vos bagages standards (vêtements, chaussures, brosse à dents, etc.), n’oubliez jamais votre carte bancaire. Le plus sûr, c’est d’en avoir deux. À savoir :

Une carte bancaire classique

La carte bancaire est l’élément qui carbure votre voyage. Sans elle, vous dites à dieux aux endroits de rêve. Placez-la dans votre portefeuille pour ne pas l’égarer quelque part.

Pour éviter tout désagrément, prévenez à l’avance votre banque de votre départ. Vous profitez de l’occasion pour renouveler votre carte si elle n’est plus valide. À défaut de prévention, vous risqueriez de ne pas pouvoir retirer de l’argent à l’étranger.

Une carte bancaire internationale

Qu’il s’agisse de carte Visa, de MasterCard ou autres, avoir une carte bancaire internationale est nécessaire lorsque vous voyager à l’étranger. Non seulement, elle vous facilitera le paiement, mais elle est plus sécurisée. Vous pouvez l’acheter, mais sachez que vous pouvez aussi en avoir gratuitement via certaines banques en ligne. Nombreux sont les avantages qu’elle procure par rapport à la carte bancaire classique. À l’exception de la sécurité, vous pouvez faire des transactions en ligne sans vous déplacer, un service qui, pour le moment, n’est pas dans la préoccupation des banques classiques.


Les précautions à prendre

Qui dit voyage, dit changement d’horizon, voire changement de climat. Il se peut que vous tombiez malade une fois arrivé. Et pour votre plus grand bien, faites place à une trousse de soins dans votre valise. Vous en avez plus besoin là-bas qu’à la maison. Si vous êtes sous-traitement, n’oubliez jamais d’apporter vos médicaments.

Les préparatifs pour un voyage parfait avec votre bébé

Voyager avec son bébédemande beaucoup de préparatifs. Voici quelques conseils pratiques pour vous aider à réussir votre escapade en famille en toute tranquillité.

  • Bien choisir la destination

Pour un voyage avec votre nourrisson, un trajet de 4h de route suffira. Si votre trajet en avion dure trop longtemps, votre bébé pourra devenir turbulent.

D’autre part, évitez les endroits qui risquent d’affecter la santé de votre bébé. Souvenez-vous que son anticorps est encore faible. N’essayez pas de passer vos vacances dans des pays où les températures sont extrêmes. Un pays ayant un grand bol d’air frais sera parfait. Le paysage d’une campagne ravira votre enfant et améliora sa santé.

  • Faire une liste de vos affaires

Voici quelques listes d’équipements indispensables pour votre bébé :

-Son doudou et quelques jouets pour le calmer en cas de crise,

-Un lit-bébé, porte-bébé, poussette pour qu’il se repose bien,

-Pour son quotidien, apportez son biberon, des couches, des lingettes, etc.

-N’oubliez pas votre trousse de secours en cas de problèmes.

  • Se préparer mentalement

Pour le déplacement, vous devez rester calme et détendu. Débarrassez-vous de vos stress. Votre humeur affecte facilement celle de votre enfant.

Par ailleurs, prévoyez également des activités adaptées au rythme de votre bébé. N’essayez pas de lui faire faire celles qui sont trop dures ou inconvenables aux nourrissons. Priorisez les besoins de votre enfant avant tout.

Préparer les vacances de votre enfant

Votre enfant va bientôt partir en vacances ? Pour certains, il pourrait s’agir d’un premier départ sans les parents et cela peut paraître parfois compliqué. Cependant, il est essentiel que vous sachiez préparer cette aventure ensemble. En effet, certains enfants ont l’habitude de voyager en compagnie d’un seul parent, tandis que d’autres partent régulièrement sans aucun des deux. Alors, comment allez-vous préparer le vôtre quand il sera temps pour lui de partir sans vous? Voici donc, quelques conseils pour vous aider.

Avant toute chose, informez-vous

En effet, que ce soit pour une colonie de vacances, une classe découverte  ou tout autre type de séjour, il est toujours essentiel de s’informer pour être plus tranquille. Généralement, les organisateurs proposent une journée porte ouverte. Alors, si vous le pouvez, participez-y pour rencontrer les encadreurs et prendre connaissance du programme lors du séjour. Sinon, il vous est aussi possible d’écrire aux responsables, afin d’obtenir de plus amples renseignements concernant les activités à réaliser, l’hébergement, les repas et même la formation de l’équipe encadrante.

Par ailleurs, Internet se révèle être un allié tout à fait pratique pour vous permettre de consulter les avis d’autres enfants et/ou parents ayant déjà vécu une expérience similaire à la vôtre. Par contre, essayez de toujours positiver, car si vous semblez inquiet à l’idée d’envoyer votre enfant seul en vacances, il le sera également. Opter pour une attitude positive constituerait donc une meilleure façon d’appréhender efficacement la séparation. Discutez d’ailleurs des avantages que pourraient apporter ces vacances à votre petit, tout en lui promettant qu’il vivra une expérience indubitablement enrichissante.

Préparer l’aventure ensemble

Quelques jours avant son départ pour une classe découverte, aidez votre enfant à préparer son aventure. Remplissez ensemble sa valise de tous les vêtements qui lui seront nécessaires ainsi que les accessoires de toilette. Pensez également à y mettre un objet qui pourrait lui servir de réconfort et lui rappeler son foyer, afin qu’il ne se sente pas vraiment seul.

Certains organisateurs établissent déjà une check-list à votre place, tandis que d’autres vous donnent la liberté d’y penser vous-même. Dans tous les cas, il est important de boucler la valise avec votre enfant, pour qu’il sache notamment ce qui se trouve à l’intérieur. Ce serait aussi une occasion pour vous de vous réjouir avec lui de l’expérience qu’il s’apprête à vivre, sans pour autant aller à l’excès. Vous risquez effectivement de créer un effarement là où il n’y en avait pas. Tant mieux si votre enfant est enthousiaste. Veillez toutefois à lui rappeler qu’il devra être très autonome et responsable, afin que ses vacances soient une réelle réussite.

Marquez ses affaires

Avant le départ de votre enfant en classe découverte, pensez à marquer toutes ses affaires personnelles. La plupart des participants égarent ou perdent carrément certaines de leurs affaires qu’ils avaient dans leur valise au départ de leur séjour. En effet, les casquettes, les vestes, les t-shirts ainsi que les pulls sont souvent les affaires qui se volatilisent le plus, ce qui reste d’ailleurs un réel mystère sans réponse.

De ce fait, il existe des solutions qui peuvent vous aider à éviter ce genre de problème. Des étiquettes personnalisées au nom de votre petit sont par exemple disponibles sur le marché, afin d’identifier toutes les affaires qui lui appartiennent. Ces étiquettes adhésives vont donc vous permettre de marquer efficacement les vêtements de votre enfant, avec un simple coup de fer. Sans oublier ses équipements sportifs ainsi que ses autres accessoires. Avec cette solution, soyez sûr que ses affaires retrouveront finalement le chemin du retour.

Bien se préparer pour ses vacances au Brésil

Vous avez choisi le Brésil pour vos prochaines vacances, contrôlez votre excitation. Ce pays vous réserve de belles surprises, mais il faudra bien préparer son séjour pour être bien loin des mauvaises surprises.

Définir le budget au préalable

Même si vous avez un budget illimité pour ce séjour, il faudra bien calculer les postes de dépense. Que ce soit pour le Brésil ou pour une autre destination, c’est une étape importante dans la préparation des vacances. Dans ce budget, vous devez définir la somme pour les billets d’avion, l’hébergement, la restauration, les activités et les déplacements sur place. Vous devez aussi mettre de l’argent de côté pour les imprévus comme les petits problèmes de santé et pour les objets souvenirs.

A partir de ceci, vous allez avoir une idée sur le type d’hébergement que vous devez choisir, le genre de restaurant dans lequel vous allez prendre vos repas, votre moyen de déplacement sur place ainsi que les activités auxquelles vous allez vous adonner. Si vous avez un budget limité, tournez-vous vers les auberges de jeunesse ou les locations saisonnières. Ne vous obligez pas non plus à prendre tous vos repas dans les restaurants avec des codes occidentaux. Certes, vous allez y retrouver des repas qui vous sont familiers, mais au Brésil, il y a des restaurants à la pesée où vous pourrez avoir un repas de roi pour quelques euros. Vous pouvez aussi de temps en temps prendre un bout au marché et sur les étals. Grâce à Internet, vous pouvez avoir des chiffres plus ou moins exacts pour pouvoir faire votre calcul et vos choix.

S’attaquer aux formalités administratives

Pour ce séjour sur les terres brésiliennes, votre passeport doit être valable de six mois à compter de votre date d’arrivée. Pour les ressortissants français, ces vacances au Brésil ne requièrent pas de visa si vous y venez pour des raisons touristiques et si votre séjour ne dépasse pas les 90 jours tous les semestres.

Vous devez également prendre un billet de retour, même si vous n’avez pas encore défini clairement quand vous allez revenir dans votre pays d’origine. A votre arrivée à l’aéroport, le service de douanes vous donnera un saida ou un cartao de entrada que vous devez présenter lors de votre départ. Pour ces vacances, vous devez avoir avec vous votre dossier de banque, votre livret de famille, votre pièce d’identité, votre permis de conduire international et national.

Faire quelques vaccins

Si vous venez d’un pays européen, lors de votre entrée sur le territoire brésilien, on ne vérifiera pas votre carnet de vaccination. Même s’il n’y a pas de vaccins obligatoires, il est recommandé de passer chez votre médecin avant votre départ pour se faire vacciner contre la fièvre jaune. Ce vaccin est obligatoire si vous venez d’un autre pays de l’Amérique Latine.

Pour votre santé, il ne vous coûtera pas non plus si cher de faire les vaccins universels comme le DTCO, le vaccin de l’hépatite A et B ainsi que de la fièvre typhoïde. Assurez-vous également que vous êtes à jour du tétanos, de la coqueluche, de la diphtérie et de la poliomyélite. Pour ceux qui comptent rester quelques jours dans les zones rurales, il est aussi recommandé de faire le vaccin de la méningite A et C.

Se préparer au décalage horaire

De nombreux voyageurs ne se préparent pas vraiment aux effets du décalage horaire et se retrouvent dans le lit une journée entière après leur arrivée. Sachez qu’entre la France et le Brésil, le décalage horaire varie entre trois et cinq heures en fonction des saisons. Pour mieux vous préparer, mettez votre montre aux horaires du Brésil un ou deux jours avant votre départ et arrangez vos habitudes selon ces heures. Certes, ce ne sera pas pratique, mais vous allez limiter les effets du jetlag. Toujours dans cette optique, on vous conseille de réserver un vol avec un horaire d’arrivée de jour sur les terres brésiliennes. Vous pourrez ainsi  dormir dans l’avion et une fois sur place, vous serez en pleine forme.

Bien préparer sa valise

Dans ce dossier, on ne va pas vous détailler ce que vous devez mettre dans votre valise. Gardez tout de même en tête qu’au Brésil, il fait chaud. De ce fait, prenez des vêtements légers. Si vous tenez à vous fondre parmi les Brésiliens, vous pouvez porter des tricots moulants en synthétique pendant ces vacances.

Glissez tout de même un ou deux pulls qui pourront vous servir à la tombée de la nuit, si vous devez rester à la plage par exemple. N’oubliez pas votre maillot de bain, votre serviette de plage, vos tongs, votre chapeau ou votre casquette, vos lunettes de soleil et votre crème solaire.

Le système sanitaire au Brésil

On ne souhaite à personne de tomber malade pendant ses vacances, mais c’est aussi un point qu’il faut prévoir pour ce séjour au Brésil. Sachez que l’Administration Brésilienne finance une partie de la santé et dans les établissements de santé publiques, les frais de soins sont gratuits et ce, même pour les étrangers.

Cependant, si vous tombez malade pendant ces vacances au Brésil, vous pouvez vous rendre dans les hôpitaux privés. Certes, les montants sont plus chers et peuvent même dépasser ce que vous payerez en Europe. C’est pour cette raison qu’il est préférable de prendre une assurance voyage qui pourra vous couvrir si vous tombez malade pendant ce séjour.

Autres détails auxquels il faut penser

Pour ce séjour sur les terres brésiliennes, on vous recommande d’avoir avec vous un adapteur de prises. Vous pouvez tomber sur des prises américaines à fiches plates et dans ce cas, vous ne pourrez pas charger vos appareils mobiles. Il est aussi conseillé de convertir une partie de vos euros en réal avant votre départ. Si vous avez une carte Visa internationale, évitez de faire des retraits de petite somme, ceci vous sera facturé chèrement. Si vous retirez une somme importante, prenez tout de même des précautions en ne gardant que des petites monnaies lorsque vous sortez.

Des choses à faire pour préparer un road trip

Les voyages sur la route sont amusants. Vous pouvez explorer de nouveaux endroits, rencontrer de nouvelles personnes, essayer de nouvelles choses et peut-être même faire un peu de réflexion. Cependant, la préparation est la clé d’un road trip inoubliable et sans tracas. Si vous vous préparez bien, vous pouvez être aussi spontané que vous le souhaitez une fois sur la route. Voici quelques points à retenir avant de vous aventurer dans un road trip inoubliable.

 

Avoir un budget bien maîtrisé

Ne coupez pas trop dans votre budget, vous pourriez avoir une urgence. Beaucoup de choses inattendues peuvent se produire pendant votre voyage sur la route. Votre voiture risque de tomber en panne, vous devrez peut-être rester une nuit de plus, etc. Vous devez également apporter une carte de crédit au cas où votre argent ne le réduirait pas. Assurez-vous que la carte sera honorée où que vous alliez. Si vous envisagez d’acheter des souvenirs ou de vous promener dans un marché animé, conservez votre portefeuille dans un endroit sûr et conservez de petites quantités d’argent dans votre poche de poitrine pour décourager les pickpockets. Un sac de ceintures peut être une bonne idée, mais conservez-le devant vous plutôt que de le porter à la mode.

 

Louer pour un road trip

Louez un camping-car / véhicule de tourisme pour un long voyage avec vos amis. Vous pourriez penser à économiser de l’argent en apportant votre propre voiture, mais si vous amenez des amis, vous vous ferez vite un tourbillon aux confins. Divisez le coût de la location d’un camping-car si vous souhaitez être à l’aise dans vos déplacements. Apportez des jouets et des kits lorsque vous emmenez des enfants pendant votre voyage. Assurez-vous de vous reposer suffisamment pour être au mieux de votre forme physique. Un voyage sur la route est amusant, mais aussi fatigant.

 

Apportez des accessoires clés avec vous

Étant donné que vous êtes sur un trajet en voiture, voyager léger n’est pas aussi applicable que lorsque vous voyagez en avion. Vous pouvez vous permettre d’apporter des accessoires essentiels tels que : un sac fourre-tout, un écran solaire, des bouteilles d’eau, un adaptateur universel, des lampes de poche, des piles, un fer à repasser à vapeur portable, un ordinateur portable et un réchaud à gaz portable. Ayez une bonne réserve de lingettes pratiques et de papier hygiénique, et n’oubliez pas une réserve suffisante de médicaments sur ordonnance.

Assurez-vous d’apporter tous les éléments essentiels

Assurez-vous d’apporter les éléments nécessaires. Prenez les dispositions nécessaires pour obtenir l’assurance appropriée et assurez-vous que tous vos documents de voyage sont dans un sac imperméable. N’oubliez pas vos papiers de véhicule : le permis de construire, la carte grise, l’assurance, etc. Ayez un duplicata dans la boîte à gants. Choisissez des vêtements sans plis soigneusement et assurez-vous de pouvoir les mélanger et les assortir. Selon l’endroit où vous vous rendez, n’emportez que deux paires de chaussures, les sandales en étant une. Ayez suffisamment de couvertures et d’oreillers de voyage pour tout le monde et apportez vos chargeurs.

 

Pour des vacances mémorables

« On mesure le bonheur d’un couple à leurs photos, et les photos se prennent pendant les vacances ; sans les photos de vacances, on ne pourrait jamais prouver qu’on a été heureux. »

David Foenkinos


On part en vacances parce qu’on veut retrouver le bonheur, la paix et tout ce que nos occupations au quotidien ne peuvent nous fournir. Que faire pour bien profiter de ses vacances ?


1- Estimer à l’avance le budget nécessaire


Jean-Philippe Blondel disait : « Je pensais que les vacances me videraient la tête. Mais non, les vacances, ça ne vide qu’une chose : le porte-monnaie ». Bien évidemment, les dépenses durant les vacances peuvent être colossales. Voilà pourquoi il faut planifier à l’avance la destination, les activités ainsi que les nourritures pour estimer les dépenses. Mis à part votre épargne, vous pouvez aussi bénéficier de crédits vacances ou de crédits voyage offerts par certaines banques. Des comparateurs de crédit en ligne tels que cnasea.fr vous seront d’une aide précieuse dans le processus de prêt.


2- Débattre sur la destination du voyage


Décidée à l’avance par tous les membres de la famille, la destination doit être un lieu paisible, un endroit où vous pouvez vous éloigner de la routine quotidienne.


a- Les plages


Les endroits exotiques tels que les plages sont les plus appréciés par les vacanciers ainsi que les touristes. Vous aurez l’occasion de profiter du soleil et de la mer. Les petits pourront construire des châteaux de sable et ramasser des coquillages ou encore jouer au ballon. Les jeunes, quant à eux, pourront s’initier au surf et aux divers sports nautiques. Toutefois, restez prudent parce que les accidents sont fréquents pendant les périodes de vacances.


b- « Back to the forest »


Rien de mieux qu’un camping en famille dans la forêt pour s’éloigner de la monotonie de la ville. Certes, en pleine nature, on aura l’occasion d’entendre le ruissellement des eaux et des cris d’oiseau à la place des klaxons de voitures. Mais pour que vos vacances soient réellement mémorables, il est préférable de louer un camping-car. Comme ça, vous pouvez aller d’un endroit à un autre, tout en ayant la sensation de rester chez vous.


3- Quelles sont les activités à faire ?


Même si Robert Orben a beau dit : « être en vacances, c’est n’avoir rien à faire et avoir toute la journée pour le faire », il a en partie tort parce que nombreuses sont les activités faisables pendant les vacances.


a- Les activités à domicile


Voyager pendant les vacances n’est qu’une option, et non un must. Voilà pourquoi nombreuses familles décident chaque été de rester chez eux et essayent d’y créer une ambiance conviviale. Barbecue, piscine, jeux de société et jeux vidéo, tout cela peuvent bien se faire en famille pour tuer le temps.


b- Les parc de loisirs

Ce sont les enfants qui vont être servis des trampolines, des manèges et des montagnes russes.


c- Les salles de cinéma


Durant les vacances, on a plus de temps pour visionner tous les films qu’on a raté durant toute l’année. Pour passer du temps entre amis, en famille ou en couple, les salles de cinéma restent toujours l’endroit idéal.


4- Qu’est ce qu’on va manger ?


Pour les nourritures, vous devez débourser un peu plus parce qu’on est plus gourmand quand on est en vacances. C’est le moment où jamais de goûter aux plats que vous avez toujours envie de manger. Ce, avec modération bien sûr, sinon, vous devez consacrer votre temps dans les salles de gym une fois les vacances finies. Vous pouvez toujours commander des plats classiques tels qu’un sandwich, un hamburger, des frittes et une pizza. Essayez, par exemple, la pizza surgelée A MUNTAGOLA de la Maison Corgel. Vous trouverez toute sa gamme de pizzas artisanales dans les grands magasins en Corse.

Guide d’achat pour kayak

Du XIXème au XXème siècle, plusieurs facteurs techniques et scientifiques ont permis la révolution des moyens de transports. L’utilisation de certains engins comme le kayak ont rendu plus performant le style de déplacement dès son invention. La suite de notre présentation vous en dira plus sur l’orientation en matière d’achat.

Clarifications conceptuelles

Kayak : C’est une petite embarcation qui peut-être monoplace, biplace ou quadriplace. C’est une longue pirogue faite d’une charpente extrêmement légère.

Guide d’achat : Il consiste à orienter un client vers un choix d’achat exceptionnel d’un objet ou plusieurs autres attributs.

L’histoire de kayak

Le kayak a été élaboré par les peuples autochtones des régions arctiques 1880, qui utilisaient ces canots pour la pêche et la chasse sur les côtes de l’océan arctique,  l’Atlantique Nord, la Mer de Béring et le pacifique Nord. Les kayaks sont vieux d’au moins 400 ans, d’après les plus anciens kayaks au Musée d’ethnologie de Munich.

L’importance du kayak

Comme tout autre moyen de déplacement,  le kayak assure la sécurité de tous les passagers avec plusieurs gilets de sauvetage à bord en cas de dangers inattendus. Il permet en effet d’accéder à certains recoins aquatiques qui seraient inaccessibles avec plusieurs autres embarcations lors des navigations permanentes. L’optimisation intelligente de ses composants simplifie le kayak, et permet de gagner en efficacité sans pour autant perdre en qualité. Ce moyen de déplacement peut-être automatique ou manuel. Des deux cas, il est préférable de l’avoir au style de son goût.

En regardant, on remarque qu’il existe en réalité de nombreuses façons de pratiquer le kayak et autant de bateaux différents.

Les différents types de kayak

Depuis, cette embarcation a connu des évolutions notamment pour ce qui est de sa forme et de ses caractéristiques. Son offre est d’ailleurs particulièrement pléthorique. Il existe de toutes les façons une classification de ces embarcations par type d’usage aux nombres desquels nous avons:

  • le kayak de mer ;
  • le kayak de descente ;
  • le kayak de slalom ou de course en ligne.

Les différents modèles de kayak

Il existe plusieurs modèles de cet engin tels que :

  • les kayaks rigides en fibre ;
  • en polyéthylène ;
  • démontables ;
  • le kayak en bois ;
  • kayaks gonflables.

Comment choisir un bon kayak à l’achat ?

Le choix d’un kayak se fait en fonction de plusieurs facteurs et divers paramètres selon le type d’activité, le lieu et l’endroit du domaine d’utilisation. La performance et les détails caractérisant le kayak sont primordiaux. Par excellence, le kayak rend très facile tout déplacement entre coéquipiers et plus adapté à toute catégorie de loisir et à l’indépendant des volontés.

 

Eu égard de tout ce qui a précédé, il faut souligner que le kayak est un engin qui est adaptif au rythme du style des petites promenades de loisirs. Vous envisagez acheter un kayak ? Vous rêvez de paisible balade le long des rivières ? Faites-vous remarquer par vos différentes commandes en nous contactant.

Bien préparer une randonnée inoubliable en montagne

Les vacances approchent et vous comptez explorer les montagnes en famille ? Voici quelques conseils pour bien vous préparer.

La destination

L’idée est de choisir une destination qui convient à chaque membre de la famille. Le but est que l’expérience soit unique et appréciable pour chacun. De ce fait, essayez d’adapter autant que possible l’itinéraire en fonction de l’âge de vos enfants. Trop de kilomètres et vous passerez tout votre temps à les écouter se plaindre de la fatigue. Pas assez de kilomètres et vous aurez l’impression que rien ne différencie votre randonnée de vos balades habituelles.

Renseignez-vous sur les conditions météorologiques. Gravir une montagne sous un orage ou une forte canicule rendrait votre expérience désagréable. Vous pourriez même tomber malade si vous négligez ce détail.

La préparation physique

Un changement brusque de l’activité corporelle peut avoir des effets néfastes. C’est pourquoi il est fortement recommandé de vous préparer physiquement quelques semaines avant votre sortie.

Les entraînements nécessaires varient selon les conditions physiques de chacun. Il est conseillé de faire appel à un coach. Il sera en mesure de vous conseiller sur le planning de préparation.

Tout de même pour garder la motivation, prévoyez des exercices en famille les week-ends. Allez-y progressivement en commençant par des marches de 10 à 15 minutes. Ensuite, travaillez les montées et les descentes par des courses d’environ 30 minutes. Terminez par des exercices de muscles durant 10 minutes.

Il est essentiel de bien doser les efforts pour une efficacité optimale. Pensez à récupérer entre vos entraînements et surtout avant votre départ.

Le matériel

Avoir le bon équipement est primordial pour une randonnée en montagne. Toutefois, veillez à n’apporter que le strict minimum pour éviter d’alourdir vos bagages et de ruiner votre expérience.

Prenez toujours avec vous vos papiers d’identité ainsi qu’un papier listant les numéros des secours. Il est même recommandé de se procurer une assurance secours pour couvrir certaines éventualités. Pensez à emmener des batteries de téléphone supplémentaires.

Pour vous orienter, il vous faudra une carte topographique de la montagne et une boussole. Si vous le voulez, vous pouvez aussi utiliser le GPS si votre téléphone en est équipé.

Mettez des chaussures de randonnée adéquates, un tee-shirt séchage rapide, un short ou pantalon de randonnée selon votre préférence, et un chapeau ou une casquette. Il est conseillé d’apporter de quoi se chauffer parce que la fraîcheur se fera sentir une fois en altitude.

En général, les points de ravitaillement sont assez distancés en montagne. Par conséquent, avant de partir, remplissez bien votre gourde (au moins 1 litre par personne) et emportez quelques casse croûtes.

Des lunettes de soleils, des crèmes solaires, des répulsifs à insecte et des bâtons de marche vous seront utiles. N’oubliez pas l’appareil photo pour immortaliser vos moments en famille.