Archive dans 2020-01-18

Tourisme à Toulouse, quelques points à savoir !

Plusieurs personnes vous ont sûrement déjà recommandé la ville de Toulouse pour votre prochaine destination de tourisme. Avant toute chose, sachez que c’est une ville riche en monuments et patrimoines historiques. L’ambiance y est aussi irréprochable, ce qui en fait une destination touristique idéale. Pour vous aider à vous décider, trouvez rassemblé dans cet article, quelques points que vous devez savoir sur cette ville afin de rendre vos vacances uniques et mémorables.

Toulouse, la ville Rose

Toulouse est également connue sous le surnom de « la ville Rose ». Cette appellation est due au fait que la première remarque des touristes une fois arrivés, concerne la couleur uniforme des bâtiments de la ville. En effet, que soit un bâtiment privé, public ou industriel, il sera principalement teinté de rose à orange. C’est parce qu’à travers les siècles et les décennies, les matériaux de construction les plus utilisés à Toulouse sont la brique romaine et la tuile.

Les meilleurs sites touristiques de Toulouse

L’ambiance simple et conviviale de la ville est déjà assez pour rendre une visite à Toulouse unique en son genre. Toutefois, puisqu’on vient pour du tourisme, il ne faut surtout pas rater les incontournables sites touristiques de la ville rose. Retrouvez-y notamment :

Le Capitole : à la place de la mairie à Toulouse, vous trouverez le Capitole, le siège du pouvoir municipal. C’est un bâtiment emblématique qui comprend à la fois l’hôtel de ville, les salles d’apparat et le théâtre. Embelli par les habitants à chaque époque, il s’agit d’un véritable arrêt touristique à ne pas manuer .

Le couvent des Jacobins : fondé durant le 13e siècle, ce monument est principalement reconnu parce que les reliques de Saint-Thomas d’Aquin y sont conservées.

La Cathédrale SaintÉtienne : elle regroupe les divers styles architecturaux des différentes époques. Vous y trouverez également des magnifiques vitraux d’origine.

La Basilique du Saint-Sernin : faite de brique et de pierre, il s’agit d’un des plus grands monuments romans d’Occident. Désormais considérée comme patrimoine de l’Unesco, la basilique abrite plusieurs reliques dont celles de Saint-Sernin après lequel elle fut nommée.

Le canal du Midi : faisant partie du patrimoine de l’Unesco, relie la ville rose à la mer Méditerranée. Si vous avez le temps, parcourez aussi le canal de Brienne et le canal latéral à la Garonne.

Les abattoirs : contrairement à son nom, il s’agit d’un musée d’art contemporain. L’appellation est, cependant, dû au fait que le bâtiment a anciennement servi d’abattoir.

Entre autres sites touristiques, découvrez aussi le musée des Augustins, la cité de l’Espace, le stade Toulousain, le musée d’histoire naturelle…

La cuisine française

Inscrit au patrimoine immatériel de l’humanité en 2010, l’art culinaire français est très reconnu et est un des plus appréciés mondialement. Quel autre endroit pour goûter à une si merveilleuse cuisine que dans une ville française ? Toulouse regorge de nombreux restaurants qui servent des plats traditionnels français. Voici quelques restaurants gastronomiques à ne pas rater lors de votre passage dans la ville rose.

La Table d’Olivier : situé à Samatan, ce restaurant propose des mets raffinés fait maison typiquement français.

L’alto : vous savourerez vos repas français dans un cadre exceptionnel et une décoration mélangeant le moderne et le classique.

Friendly Auberge : vous pourrez y déguster les spécialités les plus gourmandes de la France. Il s’agit d’un des hôtel-restaurants de qualité et les plus appréciés aux alentours de Toulouse.

Cuq en terrasse : comme indiqué dans son nom, vous pourrez apprécier la cuisine française sur la terrasse. Ce restaurant dispose également d’un jardin et d’une piscine où vous pourrez vous amuser entre autres activités.

Les 5 endroits rarement visités à Paris

À côté de la tour Eiffel, de l’Arc de triomphe et de Disneyland, se trouve 5 endroits mystérieux qui attisent la curiosité de certains visiteurs de Paris : la ville fantôme, l’ancien abattoir, le sanatorium et deux autres sites qui ont leur histoire. Découvrez-en davantage dans cet article.

1. Le Sanatorium de la Langue

Érigé en 1929 pour accueillir les malades de la tuberculose, ce sanatorium ferma et devint interdit au public au début des années 90. Nul ne connaît sa vraie histoire, ni pourquoi il n’est pas réaménagé alors que la crise de l’habitation frappe à Paris. Une chose est sûre : plusieurs malades y ont perdu la vie. Une gigantesque pile de dossiers médicaux situé du côté des douches, au sous-sol, en témoigne. Dans un tel document, on peut lire des notes telles que «Nous donnons quelques jours de vie au patient X avant un décès certain ; d’autres comprennent un coup de tampon rouge indélébile: «Décédé» ; et ce ne sont que des échantillons.

Jusqu’ici, personne n’a osé y mettre les pieds la nuit. L’ intérieur sombre abrite quelques installations médicales datant de la crise économique ainsi que des papiers moisis et en décomposition.

2 . Le Village Sourd

Il s’agit d’un petit village situé à proximité d’un ancien aéroport des années 70. On raconte qu’il s’est vidé peu à peu de ses habitants suite aux bruits insoutenables des avions, qui décollent toutes les trente secondes ; mais aussi à cause de la pollution des vapeurs de kérosène. L’histoire révèle que le bruit était tellement assourdissant qu’il a poussé certains habitants au suicide. Dès lors, le village est resté fantomatique durant une trentaine d’années.

Il faut attendre l’année 2000 pour que des gens y reviennent ; mais ce sont des squatteurs. Aujourd’hui, une maison sur deux est habitée. D’autres sont murées et bien meublées (plus que d’autres même) mais restées inhabités. Quelques endroits font même penser à une catastrophe biologique, qui a eu probablement lieu dans les années cinquante ou soixante.

3. L’Abattoir de la Nausée

Il s’agit d’une ancienne « usine à cochons » à Nozay, dans l’Essonne, un lieu fantôme peu accueillant, à l’abandon depuis une trentaine d’années. Bien qu’il soit facile à trouver, ce site glauque accueille rarement les visiteurs. Nul ne peut raconter ce qui s’est réellement passé, mais le local semble subitement abandonné. Des personnes racontent que l’on y pratiquait des rites occultes, des sacrifices de cochons pour stopper la peste porcine, encore inconnue à l’époque. Sur place, on retrouve encore la balance pour peser les porcs, le château d’eau, le garage, ainsi que l’entrepôt. On y découvre aussi une structure mystérieuse : un escalier qui ne mène nulle part, des bouteilles de bières pas encore ouvertes, des paires de baskets, etc. Bref, pour quelques moments de frissons, « l’abattoir de la nausée » est un détour à ne pas manquer.

4 .La Maison d’Enfants de l’Avenir Social

C’est un orphelinat érigé par la CGT en 1974. C’était un endroit magnifique, spécifiquement pensé pour les enfants de par son emplacement en pleine campagne et ses équipements (cours de tennis, centre d’équitation, etc.).

En 1987, le CGT (propriétaire du lieu) a ordonné l’exécution d’une politique nouvelle visant à transformer les orphelins en militants. Les éducateurs ont refusé et se sont mis en grève.

Le service d’ordre de la CGT a dû stopper le mouvement en utilisant différentes méthodes de répressions. Totalement encerclés, les enseignants n’avaient eu d’autre choix que de s’enfermer avec les enfants.

Le 13 janvier 1988, à 3 heures du matin, des mercenaires armés jusqu’aux dents ont pris d’assaut le site et ont évincés ses occupants sans ménagement. Les enfants étaient jetés dehors avec leurs affaires emballés dans des sacs-poubelles. Les enseignants ont été battus à mort ; mais certains ont réussi à fuir dans les montagnes avec les petits.

Après l’évacuation, l’endroit fut devenu comme hanté ; à savoir que certains orphelins ont tenté de résister à l’expulsion. Personne ne sait ce que ces derniers étaient devenus. Visiter cet orphelinat en connaissant son histoire est une expérience inexplicable.

5. Le CEA de Vaujours

Construit vers la fin du XIXe s. ce fort situé à 13 km de Paris, fut dédié aux tests d’armements atomiques à base d’uranium, dans les années 50. En 1996, suite à un essai non maîtrisé, un explosif nucléaire a sauté, entraînant la perte de quelques employés et la fermeture définitive du site. À cause de la radiation, l’herbe tapissant le jardin était devenu bleue comme le ciel.

Des expertises révélèrent que la teneur en radioactivité du site atteignait les 150 becquerels, c’est-à-dire, trente fois supérieure à la norme. Ludovic Toro, un médecin de Coubron, révèle que le cas de maladies thyroïdiennes sur place a multiplié par deux entre 2006 et 2016, à cause de la contamination de l’eau.

Raids en famille, le concept qui séduit petits et grands

Le voyage est bénéfique peu importe l’âge. Il reste toujours des endroits, des personnes, des cultures et des savoirs-faire à découvrir. Voyager permet d’élargir considérablement son horizon et d’ apprendre de nouvelles choses qui seront indispensables à l’épanouissement individuel et collectif. Pour les enfants, cela représente un atout majeur pour leur environnement cognitif. Dans le monde d’aujourd’hui où le voyage représente une valeur importante dans la société, les enfants ne sont plus mis à l’écart. Depuis les croisières familiales aux raids et safaris, les activités touristiques en tout genre peuvent désormais se faire en famille. Plusieurs programmes ont été adaptés et modifiés afin d’y inclure les activités pour les enfants.

Le tourisme en famille, le nouveau concept

Si le tourisme familial tourne depuis quelques années autour des croisières, des stations balnéaires ou de ski et la visite de parcs, le concept s’ouvre sur plusieurs autres activités. Des amélioration des conditions voyages, notamment sur la facilité de déplacement et la sécurité ont été apportés depuis quelques années. Ces progrès ont permis à tous les membres de la famille de participer à toutes les pratiques touristiques qui existent.

Le choix de la destination

Choisir une destination dépend de vos envies et de vos possibilités. Consultez régulièrement les ouvrages et magazines spécialisés dans les voyages et les découvertes.

L’âge des personnes fait partie des critères à prendre en compte avant de préparer un voyage. Si vous comptez partir avec des jeunes enfants, optez pour les destinations proches qui ne nécessitent pas trop d’escales.

L’Afrique pour la découverte du monde sauvage

Qui n’a pas rêvé un jour de parcourir le désert et la savane africaine à la rencontre des animaux emblématiques du continent ? Si le safari a été réservé jadis aux aventuriers expérimentés, il est désormais accessible à toute la famille.Des circuits en 4×4 sont organisés pour visiter les lieux où on rencontre les espèces endémiques d’Afrique.

Les professionnels peuvent garantir la sécurité des touristes grâce aux divers équipements tels que les voitures blindées et les fusils au cas où des animaux vous attaquent.

Le paysage original et diversifié du continent représente une occasion de pour faire découvrir les espèces endémiques et les spécificités du pays à vos enfants.

Initiation à l’écotourisme à Madagascar

Qui dit tourisme vert, dit forcément Madagascar. La Grande Île, comme on l’appelle, renferme un trésor écologique inestimable. En effet, elle abrite plus de 90 % d’espèces animales et végétales endémiques dans une nature luxuriante. Cette biodiversité est, cependant, constamment menacée par l’activité humaine. Plusieurs ONG et associations œuvrent pour la sauvegarde de ce précieux patrimoine naturel.

La découverte des richesses de l’île se fait par le biais de plusieurs activités touristiques. Il vous appartient ensuite de choisir entre celles qui sont les plus adaptées aux membres de votre famille.

Les raids en 4×4 restent bien sûr incontournables pour découvrir cette nature sauvage. Toutefois, du fait de la fragilité de l’ écosystème, le nombre de participants aux raids est limité et un chauffeur-guide est obligatoire pour vous accompagner dans l’aventure.

Pour découvrir d’autres paysages, le trekking offre également des possibilités de découvertes surprenantes. Cependant, le choix des difficultés, notamment la longueur du circuit et les conditions de déplacement est de rigueur pour ne pas être trop fatigué.

Les raids en VTT

Authentiques et respectueux de la nature, les raids en VTT sont un moyen de renouer avec la nature. Les professionnels fournissent désormais des équipements adaptés aux enfants, notamment les vélos et les dispositifs de protection. Il en est de même pour les circuits spécialisé pour les randonnées. En effet, ceux-ci qui deviennent moins difficiles et moins longs.

Si vous voulez partir avec vos propres moyens

Pour plus de liberté, il n’y a rien de mieux que de partir par ses propres moyens. En vacances, le concept est commun. Cependant, dès qu’il s’agit d’un raid en famille, plusieurs critères sont à considérer.

Dans ce cas, il est indispensable de bien choisir une destination pour garantir votre sécurité et celle de votre famille. Le camping est l’activité de prédilection de ce genre de déplacement.

Le camping, une activité en famille très prisée

Le camping consiste à se rendre sur un lieu avec des équipements afin d’y passer quelques jours. Les destinations prévues pour cette activité sont nombreuses. Outre les bords de lacs et les parcs aménagés pour accueillir les campeurs, la forêt représente également une option intéressante.

Les équipements du camping

Pour ceux qui ont les moyens, le camping-car reste la meilleure option afin de profiter d’un confort. Si vous en disposez un, aucune autorisation n’est obligatoire. Par contre, pour les véhicules remorqués, pesant plus de 750 kg, la possession d’un permis de conduire spécifique est nécessaire.

Si vous et votre famille voulez passer en mode aventurier, certains équipements sont indispensables. De ce fait, la posséder d’une tente est fondamentale pour les campeurs. Elle est facile à installer et peut être dotée de matelas et parfois de moustiquaire pour se protéger des caprices de la nature. De même, plusieurs équipements pour la cuisine et l’hygiène sont également de mise pour profiter pleinement de vos séjours tout en préservant la propreté des lieux.

Bon plan pour les vacances : les sports nautiques

Pendant les vacances d’été, les destinations à proximité des points d’eau comme les lacs, les rivières et l’océan sont indéniablement les plus prisées. En guise d’activités, pourquoi ne pas opter pour les sports nautiques, plutôt que de se contenter d’une simple baignade ? En voici quelques-uns qui plairont sûrement à chaque membre de la famille.

Le canoë-kayak

Aussi désigné sous l’appellation « sport de pagaie », le canoë-kayak est une activité nautique pratiquée avec des embarcations comme le canoë et le kayak évidemment, mais également avec la pirogue, le raft, etc. Durant les vacances, il figure parmi les sports nautiques idéals pour toute la famille. En effet, une seule embarcation supporte plusieurs personnes à la fois. Il se pratique alors sur des eaux calmes comme les lacs, sur des eaux vives telles que les rivières, les fleuves ou encore sur la mer.

La nature du milieu aquatique détermine alors le niveau du challenge dans la pratique du canoë-kayak. Concernant spécialement les rivières, elles sont classées selon les mouvements d’eaux constatés. Le nombre d’obstacles à franchir, l’irrégularité des vagues et d’autres conditions naturelles déterminent le niveau du parcours, du plus facile à l’extrêmement difficile.

Les centres de loisirs nautiques suggèrent les randonnées en groupe. D’habitude, les enfants de plus de 8 ans peuvent y participer. De plus, ces établissements assurent un encadrement adapté selon le niveau des participants.

La base de loisirs Beau Rivage, par exemple, propose la location de canoë et de kayak pour des descentes en rivière dans la vallée de l’Orne, de Pont d’Ouily à Thury-Harcourt. Une équipe de moniteurs expérimentés assure le coaching des groupes pendant les activités. Le niveau des parcours est classé selon la distance et la durée du trajet. De 7 à 28 km, les circuits peuvent durer de 2 heures jusqu’à une journée (7 ou 8 heures). Amateurs et confirmés sont alors les bienvenus à la base de loisirs Beau Rivage à Clécy.

Les estivants peuvent aussi choisir d’autres divertissements tels que le pédalo, la balade en barque ou pourquoi pas le stand-up paddle.

Le stand-up paddle

Ce sport de glisse nautique se pratique debout sur une grande planche, en ramant avec une pagaie. Il se décline en plusieurs disciplines selon le cadre d’application et le niveau des pratiquants. Pour les sportifs confirmés, par exemple, il est pratiqué à l’occasion d’une course de vitesse. Les amateurs de vagues trouvent aussi leur compte en mode surf. Mais, moins compliqué que le surf, le stand-up paddle (étant à l’origine du surf moderne) est accessible à tous, notamment en discipline promenade ou randonnée. Appelée All Round, cette forme désignée en simple balade est idéale pour découvrir divers paysages exceptionnels. Le pagayeur rame à son propre rythme et profite du spectacle offert par une nature généreuse. De plus, les enfants à partir de 7 ans ont déjà le droit de s’initier au stand-up paddle. C’est donc, à la fois un sport de découverte et un loisir parfait pour des vacances mémorables en famille.

Le ski nautique

Aussi classé parmi les sports de glisse, le ski nautique est une activité physique et ludique expérimentée il y a un siècle. Le principe est simple : il suffit de s’équiper d’une paire de skis nautiques et de glisser sur l’eau grâce à la force de traction d’un bateau à moteur. Pour les débutants, il est préférable d’utiliser le bi-ski au lieu du monoski. Plus pratiques, les paires de skis confèrent plus de portance, et donc, plus de stabilité pour les skieurs.

La position de départ pour maintenir l’équilibre consiste alors à coller les genoux à la poitrine et à garder les bras tendus (en position recroquevillée). Pas la peine de se relever précipitamment lors du démarrage du bateau.

Pour les enfants, une formation d’initiation est recommandée avant la pratique proprement dite. Quant aux skieurs plus expérimentés, ils n’ont qu’à choisir parmi les disciplines pour augmenter le niveau du challenge : slalom, figures, combiné et saut.

Assurément, petits et grands, amateurs et addicts tireront avantage du ski nautique.

D’autres activités nautiques encore plus originales et spécialement adaptées aux jeunes sont encore à découvrir, notamment les sports de glisse tels que la planche à voile, le kneeboard et d’autres variantes du surf. Les sports nautiques plus récents comme le flyboard plairont, sans doute, aux adolescents.

Guide pour bien organiser un road trip

Le road trip est la nouvelle tendance en matière de voyage. L’idée est de traverser des milliers de kilomètres en voiture et de faire des escales le long des routes. Lors d’un road trip, le trajet fait partie intégrante du voyage. Le but est de contempler les différents paysages qui se succèdent les uns aux autres. Pour un road trip réussi, une organisation minutieuse s’impose. Il faut dire que le voyage dure plusieurs jours, voire des semaines. Un voyage mal organisé risque donc de virer au cauchemar. Voici tous nos conseils à ce sujet.

Emportez toutes les affaires nécessaires lors de l’escapade

Un voyage en road trip s’écarte des séjours confortables dans les hôtels de luxe. Votre voiture sera votre nouvelle maison durant plusieurs jours. Il est donc impératif d’emporter les affaires dont vous avez besoin : vêtements, couverture, sacs de couchage, trousse de toilette bien garnie, tente, bâche… Pensez également à apporter du matériel pour cuisiner et pour manger (bidons d’eau, réchaud, ustensiles, casseroles, etc.). En effet, lors d’un road trip, il est coutume de s’arrêter dans un endroit reculé où il n’y a aucun hébergement autour.

La chose la plus importante à mettre dans votre valise est le kit de premiers secours ainsi que les médicaments prescrits par votre médecin. En effet, le road trip est avant tout un voyage placé sous le signe de l’aventure. Or, personne n’est à l’abri d’un accident. La prudence et la vigilance sont donc de mise. Pensez à faire contrôler votre voiture à chaque étape du voyage pour minimiser les risques d’accident.

Préparez votre itinéraire avec minutie

Un road trip réussi repose sur un itinéraire bien planifié. Sur ce point, pensez à faire des recherches pour connaître les sites incontournables et les merveilles cachées dans telle ou telle région. En optant pour l’improvisation, vous risquerez de passer à côté. Un road trip peut également être organisé autour d’un thème précis : faune et flore, gastronomie et viticulture, la maison des stars, les spots à sensations fortes… En fonction de votre centre d’intérêt, vous pourrez planifier le parcours idéal.

Au moment du départ, certains voyageurs voient les choses un peu trop grandes. Par exemple, un road trip de plusieurs mois où il faut faire des centaines de kilomètres par jour. Assurez-vous que vous pourrez tenir ce rythme lors du voyage. En effet, rouler sur la route pendant de longues périodes peut devenir ennuyant surtout pour les plus enfants. D’ailleurs, ce type de voyage nécessite un budget conséquent. Pour réduire le coût de l’escapade, vous pouvez opter pour le covoiturage. L’idéal pour voyager plus tout en maîtrisant le budget.

Réservez à l’avance l’hébergement, les sites à visiter, etc.

Dormir dans la voiture durant plusieurs jours est parfois usant. Si vous avez le budget, vous pouvez louer une chambre dans tel ou tel hébergement. L’idéal est de réserver à l’avance pour éviter la déception. De même s’agissant des sites touristiques à visiter.

 

Procédez au contrôle technique de la voiture avant le départ

Il est impératif de faire contrôler la voiture avant et durant le trajet. Informez votre garagiste de votre voyage afin qu’il puisse vérifier plus en détail les éléments essentiels : freins, pneus, moteurs, huiles, batterie, etc. Ce contrôle technique vous permettra de rouler en toute sécurité. Vous éviterez également des pannes récurrentes qui peuvent vraiment gâcher votre escapade de rêve.

Le Centre de l’Auto Fernand Leblanc est situé à Victoriaville. Ce garage est à votre service pour tout ce qui concerne la mécanique générale : réparation, entretien, alignement auto, vente et pose de pneus, réparation air climatisé auto, etc. Des mécaniciens chevronnés prennent en charge ces diverses opérations. Vous pouvez ainsi partir en road trip à bord d’une voiture plus sécuritaire.

Vous envisagez de partir en vacances prochainement ? Laissez de côté les séjours tout-compris dans les hôtels de luxe et partez à l’aventure durant un road trip.

Camping et soirée barbecue

« Qui aime l’œuvre de chair et les franches rigolades, apprécie aussi la bonne chair et les grillades ». Certes, c’est au camping qu’on peut rire aux éclats des bonnes blagues et profiter d’un bon steak grillé à feu vif. Envie de tenter l’expérience ? Cet article vous montrera les choses à faire pour organiser une soirée barbecue au campement.


Quels sont les outils nécessaires ?

Un barbecue

Le barbecue constitue à la fois un appareil de cuisson et un repas. Comme appareil, il est spécifiquement utilisé pour la grillade. Le plus souvent, ce sont les viandes qu’on cuit au-dessus. Le reste dépend du goût de chacun et de son art culinaire. L’essentiel, c’est que les nourritures puissent garder leur goût naturel. C’est la raison pour laquelle la cuisson se fait au feu de bois ou au charbon. Sachez que cet appareil est disponible sous un système de cuisson à gaz. Pour que votre soirée barbecue soit inoubliable, songez à apporter un barbecue lorsque vous partez. Achetez si vous n’en avez pas encore. Il existe de nombreux modèles vendus à un prix abordable sur le marché. Autrement, vous pouvez fabriquer le vôtre à partir d’un baril en quelques étapes. Procédez à partir des tutoriels sur Internet.


Les couteaux

Évidemment que vous en avez plus besoin. Avec quoi allez-vous trancher et découper vos viandes si vous n’en apportez pas ? Si vous en avez des variétés, ils seront dans leurs éléments dans une soirée barbecue. Faites en sorte qu’ils soient bien aiguisés pour vous faciliter la tâche. C’est plus facile avec une pierre à aiguiser si vous en avez. Autrement, cherchez-en dans la nature pour en faire une.

Des gants

Puisque vous êtes condamné à travailler tout prêt du feu, les gants pourront protéger vos mains du brûlure. Munissez-vous de gants plus épais qui peuvent résister à la chaleur. Pour votre sécurité, ne mettez jamais des gants en caoutchouc. Ils s’échauffent rapidement en contact de la chaleur et peuvent brûler vos mains.


Un cache-bouche

Celui-ci est facultatif, mais serait d’une aide précieuse quand vous êtes autour du barbecue. Elles peuvent vous protéger des fumées qui se dégagent directement du barbecue.


Une pince

Une pince est indispensable lorsqu’on fait une grillade. Avec elle, vous pouvez atteindre de loin les nourritures afin de les tourner et de les déplacer. Néanmoins, elle peut être substituée par une tige de bois ou un long fer en metal pointu.


Une pelle

Apportez une petite pelle à charbon. Elle vous permettra de manipuler les braises sans vous brûler les mains. Vous pouvez le faire avec la pince, mais c’est plus pratique avec une pelle.

Comment avoir son billet d’avion ?

Le billet d’avion est l’équivalent d’un frais de transport autorisant à un passager de voyager à bord d’un avion. Cet article vous résume les moyens possibles pour acheter vos billets.


1 – Achetez directement le billet auprès de la compagnie

C’est la première option la plus pratique et la plus sure pour acheter votre billet d’avion. D’un coté, vous économiserez plus de l’argent en l’achetant vous-même. De l’autre coté, il y a moins de chance qu’on vous arnaque.

2 – Achetez à l’aéroport

Il est possible d’acheter vos billets d’avion à l’aéroport. Cette option est choisie en cas d’urgence. C’est le cas quand vous devez changer de vol à la dernière minute. Beaucoup d’usagers préfèrent acheter leur billet à l’aéroport quelques minutes avant le décollage. La raison est qu’ils attendent la réduction du prix des billets pour en profiter. Cela peut arriver jusqu’à 80 %. En voilà une bonne idée pour économiser de l’argent aux prochains voyages. Si vous voulez tenter l’expérience, c’est à travers les comptoirs de vente que vous pouvez recommander le vôtre. Presque toutes les grandes compagnies en disposent dans les aéroports.


3 – Réservez en ligne

– Sur les plateformes des compagnies aériennes

Heureusement que nous avons cette option pour nous libérer du déplacement. À partir de nos smartphones et de nos ordinateurs, nous avons l’occasion de réserver à distance nos billets d’avion. Il suffit de quelques clics pour obtenir nos billets d’avion. Presque la totalité des compagnies aériennes offrent leurs services en ligne aujourd’hui. Des plateformes ont été créées dans le but de réduire la lourdeur administrative imposée aux usagers.

– Sur Google Flight Search

Google Flight Search va chercher à votre place les vols possibles pour la même destination. Vous n’aurez plus besoin d’aller de site en site pour comparer le prix. Ainsi, vous pouvez économiser plus pour le voyage tout en réservant votre vol au moment opportun. Si vous ne savez pas encore où aller, trouvez l’inspiration à partir des propositions des Google flight earth.

4 – Sollicitez le service d’une agence de voyage

Quoique Internet soit là pour tout vos besoins, demander l’avis d’un conseiller en voyage est plus que nécessaire. D’une part, vous pouvez communiquer en toute liberté et poser vos questions. Et de l’autre part, vous auriez l’occasion de négocier pour votre intérêt. Autrement, l’expérience et la connaissance du conseiller vous facilitent la tâche. Il vous suffit juste de faire des recherches avant d’engager une agence. Choisissez celle qui est réputée pour ses services à partir des commentaires sur les blogs.

Question protection, le FICAV (Fonds d’indemnisation des clients des conseillers en voyages) est là pour vous indemniser.